Le député-maire (PS) de Gonesse monte au créneau suite à la diffusion du rapport commandé par Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, sur la situation de PSA Aulnay. Dans un communiqué, Jean Pierre-Blazy dénonce les « erreurs stratégiques de PSA, et sa volonté de longue date de préparer la fermeture de l’usine d’Aulnay. »

« Il est clair que la conjoncture économique n’est pas la seule responsable des difficultés de PSA. Il y a eu des erreurs stratégiques, mais aussi une volonté de longue date de préparer la fermeture de l’usine PSA. » Jean-Pierre Blazy ne veut pas entendre parler d’une fermeture de l’usine PSA d’Aulnay. Le député-maire de Gonesse (PS) réagit à la publication ce mardi du rapport Sartorius, dans un communiqué. Commandé par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, cette étude confirme les difficultés économiques rencontrées par PSA. Pour Jean-Pierre Blazy, cette étude est surtout révélatrice d’une mauvaise gestion. « Ce rapport pointe les mauvais choix du groupe qui ont conduit à la situation qu’il connaît aujourd’hui » estime-t-il.

« Cela concerne 430 Valdoisiens »

Le maire de Gonesse appelle à la mobilisation, pour que l’usine ne ferme pas ses portes. « Une partie de l’usine se trouve à Gonesse et concerne 430 Valdoisiens, rappelle-t-il. La confiance avec la direction de PSA est rompue. Nous ne croyons plus aux annonces sur les promesses de reprise de 1500 salariés à Poissy ni de reclassement de 1500 autres sur le site d’Aulnay-sous-Bois, qui serait revitalisé. Le gouvernement et les syndicats doivent créer un rapport de force qui doit permettre de renégocier le plan de PSA et d’éviter la fermeture du site d’Aulnay-sous-Bois.» Définitivement, la bataille pour la sauvegarde du site d’Aulnay ne fait que commencer.