Selon la radio France Bleu 107.1, le lycée Edmond Rostand à Saint-Ouen l’Aumône aurait volontairement poussé certains élèves à la démission. Objectif, augmenter le pourcentage de réussite de l’établissement lors des examens.

Ce sont des lettres qui auront mis le feu aux poudres. La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) explique détenir « 56 lettres de démissions signées par des élèves ou par leur famille, parfois sans aucun motif », selon la radio. Une manœuvre qui viserait à « gonfler » les chiffres de la réussite de l’établissement aux examens, en poussant des élèves en difficulté vers la sortie. Des accusations graves parvenues par le biais d’un mystérieux informateur qui s’est chargé d’envoyer les lettres à la fédération de parents d’élèves.

Pour l’heure, l’inspection soutien la direction l’établissement. Une plainte a par ailleurs été déposée pour tenter d’identifier la source de l’envoi des documents.