Le triangle de Gonesse continue de cristalliser les passions en cette rentrée. D’un côté, le comité de pilotage a « confirmé les grandes orientations du projet et a annoncé ses modalités de gouvernance. » De l’autre, le Collectif pour le Triangle de Gonesse continue de dénoncer « l’urbanisation » du site et le « projet mégalo » Europa City d’Auchan.

Les vacances d’été terminées, la bataille autour du Triangle de Gonesse reprend de plus belle. « Le comité de pilotage a confirmé les grandes orientations du projet et a annoncé ses modalités de gouvernance » dévoile l’EPA Plaine de France, en charge du projet. L’ensemble des élus et des parties prenantes du projet, se sont accordés : ce projet est essentiel pour leur territoire. » Ce dernier consiste en un aménagement de 280 hectares de terrains, regroupant « un quartier d’affaires, un parc de 70 hectares et EuropaCity, premier complexe européen culturel, récréatif, touristique et commercial. » Plusieurs étapes doivent toutefois encore être validées avant le lancement du projet. « Il nous faut maintenant attendre son intégration dans le SDRIF (Schéma directeur de la Région Île-de-France) que doit voter le Conseil Régional en 2013, explique Damien Robert, Directeur général de l’EPA Plaine de France. Si le calendrier est respecté, nous lancerons les études complémentaires et nous débuterons les procédures de création de ZAC l’an prochain, pour des premières livraisons en 2016. »

« Un bunker commercial et de loisirs »

Le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG) ne l’entend pas de cette oreille. « Les 700 hectares de terres agricoles très fertiles du Triangle de Gonesse menacées d’urbanisation fournissent des céréales permettant chaque année de nourrir en pain 125 000 personnes » dénonce le collectif. Le projet Europa City est au cœur de leurs préoccupations. « Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, a fait travailler trois équipes d’architectes sur la façon de faire passer pour convivial et développement durable un bunker commercial et de loisirs, enterré dans 80 hectares de nos meilleures terres agricoles, à deux pas du lieu du crash du Concorde » s’emporte le CPTG. Il dénonce même un projet complètement « insensé » : « On prétend y accueillir 40 millions de visiteurs, soit 2,5 fois la fréquentation en 2011 d’EuroDisney, première destination touristique européenne.» Pour débattre du Triangle de Gonesse, le CPTG organise ce samedi à 14h un forum « Emploi : Europa City, la grande illusion » à la maison de quartier des Carreaux à Villiers-le-Bel.