Garance Yayer, la suppléante PS du député MUP Jean-Noël Carpentier s’étonne de voir ce dernier s’éloigner « si rapidement des engagements de campagne de François Hollande qu’il avait pourtant pleinement repris à son compte pendant la campagne. » Au centre du désaccord : le traité de stabilité européen que ne votera par le poulain de Robert Hue.

Elle avait été contrainte de retirer sa candidature aux législatives à la faveur d’un accord entre le PS et le MUP de dernière minute. Garance Yayer condamne aujourd’hui l’attitude du député maire de Montigny-lès-Cormeilles, Jean-Noël Carpentier, qui explique ne pas vouloir voter le traité de stabilité européen. Alors que l’élu avait bénéficié du soutien du PS lors de son élection, s’appuyant sur le programme de François Hollande, il semble aujourd’hui moins déterminé à suivre la ligne socialiste (lire notre précédent article).

Celle qui avait finalement du endosser le costume de suppléante n’est pas convaincue par les arguments de son député : « On voudrait nous faire croire que la question que le Traité pose est celle de l’austérité ou non. Ce n’est pas la question. Le gouvernement se bat d’arrache pieds depuis mai pour  obtenir de nos partenaires européens, une politique de croissance, au-delà d’une politique de maîtrise des comptes publics. »

Elle appelle désormais Jean-Noël Carpentier mais aussi Robert Hue à « agir avec responsabilité et conformément à leurs engagements ».