L’usine de Bezons du géant américain des cosmétiques Revlon va fermer dans le cadre d’un plan social. Au total, 94 emplois devraient être supprimés, à cause de pertes importantes. Les salariés dénoncent « des licenciements boursiers. »


 L’usine Revlon de Bezons vit ses dernières heures. Le géant américain des cosmétiques a annoncé la fermeture du site située dans le Val d’Oise. Au total, ce sont 94 postes (62 à Bezons, et 32 au siège social à Paris) qui devraient être supprimés. Si la date de fermeture n’est pas encore actée, elle devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

Les salariés dénoncent « des licenciements boursiers », et ne comprennent pas cette annonce. La firme justifie cette fermeture par des pertes importantes sur ces dernières années. Sous couvert d’anonymat, une salariée estime pourtant « que la pente avait été redressée ces derniers mois. »

Le maire de Bezons, Dominique Lesparre (PCF) a écrit à Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif pour lui faire part du cas de Revlon, le 18 septembre dernier. Il avait déjà interpellé Arnaud Bazin, le président du Conseil général du Val d’Oise, sur cette question le 13 septembre dernier. Le plan social préparé par Revlon devrait être dévoilé au mois d’octobre.