Le 9 octobre à 17h30, une délégation de l’entreprise Revlon, basée à Bezons, sera reçue par Alain Bucquet, sous-préfet d’Argenteuil. Les salariés plaideront leur cause, alors qu’un plan de restructuration du propriétaire américain risque d’entrainer la fermeture de l’usine.

Le site de production et de recherche du groupe américain de cosmétique Revlon à Bezons emploie 62 salariés. Dominique Lesparre, maire de la commune, espère une intervention du gouvernement sur la question.