Initié très tôt à la guitare par son père qui voue une passion sans borne à Django Reinhardt, Christian Escoude fait partie de la petite famille de guitaristes de jazz issus du milieu manouche. Dès quinze ans, il embrasse la carrière de musicien et marche alors dans les sillons du grand Django, tout en considérant très tôt le jazz comme un art évolutif, se consacrant alors au jazz moderne (Coltrane, Miles Davis… dans les 60).

L’ombre du plus grand jazzman manouche n’a pourtant jamais cessé de planer sur sa carrière et Christian Escoude le reconnaît bien  : « Django est intemporel, comme Bach ou Ravel. C’était un précurseur, un génie. Cette faculté d’improviser : c’est mon héritage de Django, comme Charlie Parker ».

Christian Escoude est désormais, plus que jamais, l’un des guitaristes européens les plus connus, son parcours est riche en expériences diverses : Une cinquantaine d’enregistrements en studio ou en live ; des collaborations sur scène avec Alby Cullaz, Charlie Haden, Didier Lockwood, Martial Solal… ; des concerts innombrables, en solo ou en grande formation avec Ron Carter, Bill Evans… ; une tournée mondiale en 1980 avec John Mclaughlin.  Il forme en 1985, le trio gitan avec Boulou Ferre et Babik Reinhardt, le fils de Django et fonde en 2004, le nouveau trio gitan, aujourd’hui avec David Reinhardt et Jean-Baptiste Laya.  Christian Escoude est encensé par la critique à plusieurs reprises : il reçoit en 1976, le prix Django Reinhardt décerné par l’Académie du jazz, le grand prix de la SACEM en 2000 et reçoit en 2008, le Django d’or de la guitare.

Vendredi 19 octobre – 20h30
Cinema utopia de pontoise
Soiree musicale
Concert de Christian Escoude
Projection du film « Les fils du vent » de Bruno Le Jean (sortie nationale)
Un partenariat A.D.VO.G – Utopia Pontoise-Saint Ouen l’Aumône

Les Fils du vent
France • documentaire • 2012 • 1h30 • numérique • couleur
Réalisation : Bruno Le Jean
Résumé : Ils ont un « carnet de circulation » et non pas une carte d’identité, ils sont libres, poignants et frater-nels. Ce sont « les Fils du vent » tels que Bruno Le Jean les filme dans un documentaire musical. Angelo Debar-re, Ninine Garcia, Tchavolo Schmitt, Moreno… Le swing de Django souffle en permanence sur leur guitare. Ce n’est pas tant les concerts que Bruno Le Jean a captés mais plutôt l’âme de ses héros. Il le fait avec un sens du cadrage et du mouvement où tout est réuni: l’émotion, l’humour, la poésie. Ciselé avec tact et sensibilité par un « gadjo » qui a tout compris de la culture manouche, Les Fils du vent est une indéniable réussite.
TSF Jazz, 3 février 2012

Générique :
Image Bruno Romiguière
Montage Ange-Marie Revel
Son Didier Codoul
Production Les Films du Veyrier
Source Les Films du Veyrier
Avec le soutien du CNC et de l’UCER
Avec :
Angelo Debarre
Tchavolo Schmitt
Ninine Garcia
Moreno