Le président du Conseil général du Val d’Oise Arnaud Bazin s’inquiète des mauvais signaux envoyés par l’Etat concernant des équipements nécessaires au développement du département. Il était l’invité de l’émission Face à la Presse, réalisée par VOtv en partenariat avec Le Parisien, L’Echo-Régional et La Gazette. Arnaud Bazin reste "vigilant et mobilisé" sur le financement du métro automatique du Grand Paris. Il s’inquiète pour d’autres infrastructures sur le Val d’Oise et revient dans l’émission sur les finances du département.

 Le président du Conseil général défend vigoureusement le prolongement de l’avenue du Parisis. « C’est un projet d’avenir réalisé d’ici 10 à 15 ans, qui doit améliorer la situation du département, explique-t-il. Nous attendons une forte participation de l’Etat et de la Région, à hauteur d’au moins 50%. »Concernant le Grand Paris, Arnaud Bazin persiste et signe : « Le métro automatique est vital pour le Val d’Oise. La ligne qui relie la Défense à Roissy devrait être priorisée. » Si le président du Conseil général reste « entièrement mobilisé » sur le sujet, il est « beaucoup plus inquiet » des projets remis en cause comme le prolongement de l’A104, le Canal Seine Nord et la ligne Paris-Normandie

"Proumouvoir le développement économique"

 Sur la thématique de l’emploi, Arnaud Bazin a rappelé que c’était « une compétence de l’Etat et non du Conseil général ». Toutefois, il compte dans le futur continuer à « jouer sur des leviers pour promouvoir le développement économique, l’attractivité générale du département, notamment en matière d’innovations grâce à l’université et aux grandes écoles présentes sur notre territoire.» S’il ne nie pas les nombreux plans sociaux en cours, Arnaud Bazin tient à rappeler que « de nombreux emplois vont être créés, notamment sur le secteur de Bezons. Mais quand une entreprise veut fermer, elle ferme. »

"Le budget 2013 n’a pas été calculé avec une nouvelle hausse de la taxe foncière"

Arnaud Bazin assume totalement l’augmentation de la taxe foncière sur deux ans, tout en assurant qu’en comparaison, « plus de la moitié des Français paye toujours plus que les Valdoisiens. » Le président du Conseil général tient à rassurer, « le budget 2013 n’a pas été calculé avec une nouvelle hausse de la taxe foncière ». Si des économies ont déjà été réalisées, Arnaud Bazin rappelle qu’il y a encore du chemin à faire. « De nouvelles économies sont prévues pour le budget 2013, prévient-il. Il y avait une situation d’urgence, il fallait prendre des mesures avant 
que le bateau ne soit coulé. »

"Je ne fais pas partie de l’UMP"

 Arnaud Bazin n’est affilié à aucun parti politique. Classé divers droite, il ne ressent pas « la nécessité de partir dans un parti. » S’il s’est présenté sur la liste séanatoriales de l’UMP, il ne compte pas prendre sa carte. « Mon engagement au Conseil général ne serait pas plus ou moins fort si j’étais à l’UMP » certifie-t-il. Quand se pose la question du duel Fillon-Copé pour prendre la tête de l’UMP, il n’y a donc pas débat : « Je ne fais pas partie de l’Ump. Mon avis n’est donc pas plus intéressant que celui d’un autre. »

Le Face à La Presse avec Arnaud Bazin est diffusé sur VOtv ce vendredi à 19 h, samedi à 12 h et dimanche à 18 h. Le président du Conseil général est interviewé par François Peloille, rédacteur en chef de L’Echo-Régional et La Gazette, et Daniel Pestel du Parisien Val d’Oise.

Numéricâble et Noos (canal 90 et 55) + les bouquets ADSL Orange (canal 213), Freebox (canal 205), Neufbox (339), BBox (Canal 405).

A revoir sur à la demande sur VOnews ici : 

Video streaming by Ustream

La version Dailymotion prochainement en ligne.