Alors que la ville d’Enghien-les-Bains organisera le 26 octobre prochain « Les Respirations », événement annuel consacré à la qualité de l’air, plusieurs associations signalent la présence de pollution liée à des solvants, aux portes de la commune. Réunies dans le « Collectif Antipollution », elle profiteront de l’événement pour informer les habitants grâce à des tracts et une pétition. 

Les associations « Les Amis de la Terre – Val d’Oise » et « Val d’Oise Environnement » ainsi que les mouvements écologistes CAP21 et EELV ont décidé de constituer le « Collectif Antipollution Deuil Enghien Montmorency » (CADEM). Objectif, attirer l’attention sur la présence de « divers solvants et substances toxiques, relevées avenue de la division Leclerc dans quartier d’habitation de Deuil-la-Barre, à proximité d’une carrosserie automobile, en limite d’Enghien et Montmorency ». Des produits qui, explique le CADEM, créent une pollution de l’air. 

Pour l’heure, les expertises sont toujours en cours et aucune évaluation de risques sanitaires ni étude d’impact n’a été engagée. Mais le collectif entend bien se faire entendre : « En l’absence de réponse de la préfecture, concernant les rejets de benzène relevés dans l’air sur Deuil la Barre, les organisations membres du collectif décident d’informer les habitants de Deuil-la-Barre, d’Enghien et de Montmorency. » Pour ce faire, elles iront à la rencontre des riverains à l’occasion des prochaines Respirations, organisées le 26 octobre. Outre la distribution de tracts de sensibilisation, une pétition sera mise en circulation.