Venez découvrir la galerie marchande la plus fréquentée du Val d’Oise habillée de douze toiles géantes spécialement conçues pour l’événement, et signées par de grands artistes sélectionnés pour leur talent reconnu au niveau départemental, national, ou international.

6 artistes, 12 œuvres monumentales
Brigitte Dusserre Bresson, Nausicaa Favart Amouroux, Serge Lapeyre, Leslie, O’Meara, Jacques Henri Tournadre et Zabh

Cette deuxième édition d’Arts Migrateurs est organisée par l’association Les Mots
Migrateurs de Cergy, en partenariat avec le Centre commercial des 3 Fontaines. Elle s’inscrit pleinement dans la politique sociale de l’association, maintenant bien connue des Valdoisiens, qui consiste à créer des espaces-temps culturels propices au rapprochement, voire à la réconciliation, entre littérature, art contemporain et grand public.

Peindre : cultiver le geste spontané, rendant compte d’une impression fugace, mais forcément gravée dans un vécu. Par mouvements répétés, strates superposées, matières enchevêtrées, pour un travail en profondeur où le regard doit chercher au plus noir de nos intérieurs. Des paysages intérieurs, des
visages et humanités à pénétrer. Peindre : apprivoiser le support avec une préférence pour la fragilité de papiers faits main, leur légèreté, effleurer du pinceau gorgé d’encre qui posera l’exacte trace colorée. Peindre : toujours un risque, avoir en soi l’image et la propulser sans regret, crainte ni retenue.
Ne jamais revenir sur ce qui a été fait : jeter ou continuer. Tout à fait l’opposé de mon travail de gravure.
Brigitte Dusserre Bresson

Le thème général de mon travail se situe entre la mémoire, l’inconscient, le temps, les transparences et la disparition. Une recherche d’émotions et de sensations, d’apparitions et de disparitions, du visible et de l’invisible, traduites à travers des expressions artistiques qui peuvent être picturales, photographiques, des installations ou des vidéos. L’humanité est mon thème de prédilection : l’Afrique et l’Asie sont mes continents préférés. En peinture, j’introduis divers matériaux (terre, sable, pigments…) qui permettent à la toile d’évoluer vers une vibration durable. Mes œuvres exposées invitent le plus souvent possible le « spectateur » à se mettre en situation soit de penser, soit d’agir, soit de créer, ou encore à se révolter.
Nausicaa Favart Amouroux

Dans ma peinture, qui flirte entre abstraction et figuration, la présence humaine est toujours visible et symbolisée par de petits personnages récurrents ; un peu à l’idée des peintres anciens chinois où l’homme, indissociable de la nature, était toujours représenté. À travers mes peintures, on lit bien le fragile équilibre de l’homme, qui fuit, qui part, cherchant sas cesse sa route. La rudesse de certains collages, de certains empâtements s’affronte aux coulures de peintures. Ces coulures montrent une certaine fragilité, incertitude et aussi une fluidité qui veut nous dire que rien n’est immuable, et que tout est mouvement, presque impalpable, incontrôlable. Les choses peuvent nous échapper, et ce que l’on appelle « hasard » et qui n’est pas, intervient malgré nous et pour chacun d’entre nous.
Serge Lapeyre

Mon intérêt artistique se porte vers le dialogue entre l’ancien et le moderne, le proche et le lointain, le familier et l’étrange, le grandiose et le modeste. J’explore les spécificités du paysage contemporain, dégageant des horizons intemporels, une immensité propice à la contemplation, à la rêverie. Dans cet univers, je mets en scène des personnages solitaires, mais actifs, témoins insoupçonnés de la relation qui existe aujourd’hui entre l’humain et le paysage. A travers eux, une fiction mystérieuse, humoristique ou mélancolique est suggérée au spectateur.
Leslie O’Meara

J’ai dessiné très longtemps à une table à dessin, illustrations jeunesse et bandes dessinées, sur des formats adaptés à ce support rassurant ; mais cette prairie tranquille me paraissait trop petite et j’essayais, pour la beauté du geste, de dessiner et peindre en plus grand format. Je me suis aperçu du coup que le dessin au trait supportait très bien l’agrandissement et qu’il prenait une dimension narrative à lui seul, laissant le lecteur/spectateur devant un monde à imaginer, tel un livre dont il serait acteur.
Jacques -Henri Tournadre

Je vous invite à travers mon travail à un voyage immobile par l’accumulation de portraits intimistes. Une peinture narrative et onirique qui évoque l’émotion d’un temps suspendu et l’éloge d’une humanité rassemblée en une famille de personnages singuliers et doux. À travers elle, je navigue entre rêve et réalité toujours en quête d’harmonie et de sérénité. « À chacun son histoire… » Ici, chaque personnage raconte sa propre histoire, un peu de la nôtre aussi peut-être. Souvenirs, fragments de vie : la naissance, la vie, l’enfance, l’amour, nos joies, nos peines, nos rêves… nos rêves surtout.
Zabh


Photos : Philippe Lhomel – http://i.lhomel.free.fr/

Arts Migrateurs
Exposition à Cergy Centre Commercial des 3 Fontaines
29 octobre au 10 novembre

En avant-première, Jacques-Henri Tournadre, Leslie O’Meara et Dominique
Gogendeau (Commissaire de l’exposition) seront les invités de l’émission
« Fêt’Arts » animée par José Guérin sur Radio RGB 99.2 FM, le vendredi 26 octobre
de 17 h à 18 h.
www.radiorgb.net