Dévoilé ce lundi, le rapport Gallois a été accueilli avec enthousiasme par Jean-Paul Huchon. Le président de la région Ile-de-France estime qu’il s’agit d’une « incitation forte à renforcer la capacité à agir en matière de développement économique et de formation ».

 Jean-Paul Huchon a bien accueilli les préconisations du rapport Gallois, qui pointent selon lui « des enjeux stratégiques sur lesquels la région Île-de-France agit depuis de nombreuses années ». Un bon point pour lui, qui l’encourage à « aller plus loin » en terme de « renforcement des filières industrielles, accompagnement des PME à l’international, développement de la formation en alternance, soutien à la transition énergétique, etc. »

S’il y voit la reconnaissance du rôle des régions, l’élu estime cependant qu’elles doivent retrouver d’avantage de marge de manœuvre. « Elle doit désormais se traduire concrètement dans l’acte III de la décentralisation afin de leur permettre de prendre toute leur place dans la mobilisation générale pour le redressement, défendue par le président de la République et le gouvernement. Cela implique que les Régions retrouvent une marge de manœuvre en termes de ressources, notamment fiscales », juge-t-il.