Début d’année scolaire,  réunion de parents d’élèves. Elle est là, elle aussi, la mère de Burt, celle qu’on n’a pas vue depuis des années, celle qu’on aurait sans doute préféré ne pas revoir ; le fils n’est plus dans l’établissement pourtant elle s’est invitée. Alors, comme le professeur principal est en retard, elle se raconte, raconte son fils,  cet « enfant difficile », comme on lui a appris à dire. Elle reprend les débuts, les rêves qu’elle a eus pour son fils…

Grotesque,  « à côté de la plaque », elle nous fait rire la mère de Burt ! Mais derrière ce parcours clownesque c’est bien la détresse d’une femme paumée et de son fils qui nous est donnée à voir.

Drôle oui, mais touchante aussi, comme les espoirs perdus.
 
Superbe texte de Gilles Granouillet, mis en scène avec  justesse par François Rancillac, et magnifiquement interprété par Linda Chaïb, bouleversante et lumineuse. Une pièce qui touche au cœur, en traitant du lourd silence qui peut s’installer entre parents et enfants, malgré tout l’amour du monde.

Texte : Gilles Granouillet (Editions Lansman) – Mise en scène : François Rancillac – Assisté de Yann de Graval – Costume conçu avec Ouria Dahmani-Khouhli – Interprète : Linda Chaïb

Théâtre, à  l’auditorium de l’école de Musique
Zoom
Samedi 17 novembre, 20h
Tarifs : 8,50 et 12,50 euros  – Durée : 1h