Valmorency propose une visite de quatre églises remarquables de la Vallée.

Visite d’églises remarquables et mini-récitals d’orgue en vallée de montmorency
Le samedi 24 novembre de 14 h à 18 h 15 :

14 h. L’église Saint-Gervais – Saint-Protais de Bessancourt, commencée vers 1250, sous l’impulsion des abbesses de Maubuisson, est construite à l’emplacement d’une chapelle attestée dès le XIe siècle. La façade, très hétéroclite à cause des dommages liés aux guerres et au temps, comprend un clocher du XIVe siècle et un portail du XIXe siècle. Le remplage de la fenêtre, en forme de fleur de lis, date aussi du XIXe siècle et rappelle le rôle de la reine Blanche de Castille. La nef et les chapelles latérales ont été retouchées au XVIe siècle.

Visite guidée par Richard Fumey, auteur de « Une église gothique en Val d’Oise – Saint Gervais Saint Protais de Bessancourt ».

15 h 15. Notre-Dame de Taverny est une église gothique complète, commencée au XIIIe siècle, avec collatéraux, transept, triforium ou galerie au-dessus des arcades de la nef et du sanctuaire, chapelles latérales à l’abside, fenêtres de style ogival flamboyant. L’intérieur présente des proportions très élégantes.

Visite guidée par Mathieu Lours, docteur en histoire, enseignant en histoire moderne et en histoire de l’architecture à l’université de Cergy, auteur de « L’autre temps des cathédrales – Du concile de Trente à la Révolution française ».

16 h 30. La petite église Sainte-Marie du vieux village d’Eaubonne, appelée jusqu’au XVIIIe siècle Notre-Dame-de-l’Assomption, conserve un aspect médiéval avec sa nef sans transept, sa tourelle, son clocher trapu et ses contreforts massifs. Elle a inspiré de nombreux peintres dont Maurice Utrillo. Un plan de 1770 atteste, sur la partie nord de l’édifice, la présence d’une chapelle extérieure, de la maison du vicaire, de son jardin ainsi que du cimetière, transféré en 1847 rue Gambetta grâce à un don du général Merlin, comte d’Empire. Les bâtiments attenants à l’église sont détruits en 1852 pour cause de vétusté.

Visite guidée par Hervé Collet, président du cercle historique d’Eaubonne, auteur de « Eaubonne au XVIIIème siècle ». (NB. Pas d’orgue)

17 h 15. L’église Saint-Médard d’Andilly. C’est en 1719, aux frais du seigneur d’Andilly, qu’est posée la première pierre pour la reconstruction de l’église, l’ancienne construction datant du XVIe siècle. Elle est placée sous le vocable de saint Médard, protecteur de ceux qui cultivent la terre. En 1793, les fleurs de lis qui ornent le clocher sont retirées et, un an plus tard, l’inscription « Temple de la Raison » est tracée sur son fronton, bientôt remplacée par la devise républicaine « Liberté, Égalité, Fraternité », qui s’est effacée. En 1801, grâce au Concordat, l’église retrouve sa vocation en même temps que son mobilier et ses œuvres d’art. La cloche, en bronze, date de 1783. Les œuvres d’art qu’abrite l’édifice le distingue des autres églises rurales de la Vallée de Montmorency, entre autres : sur le retable, la copie ancienne des Pèlerins d’Emmaüs de Véronèse a été offerte par le roi Charles X en 1825. En 1847, le maître-autel est renouvelé, avec un bas-relief représentant la Passion. Napoléon III offre à son tour en 1864 une copie de la Nativité de la Vierge de Pierre de Cortone.

Visite guidée sous l’égide de l’Association « Notre-Dame d’Andilly »
Fin prévue vers 18 h 15.

Mini récitals d’orgue
Au cours des visites, dans chaque église (sauf à Eaubonne, qui ne comporte pas d’orgue), il est prévu environ 10 minutes de récital d’orgue, par deux organistes amis : Mathieu Lours, titulaire des orgues de l’église d’Ecouen et Jacques Rioland, organiste à Eaubonne.

Modalités d’organisation
Le rendez-vous est donné à 13 h 45 devant l’église de Bessancourt (au centre du bourg). Pas de frais d’inscription, mais réservation obligatoire (groupe limité à 40 participants). Les trajets se font en voitures particulières. Possibilité de covoiturage.
Réservation par e-mail sur contact@valmorency.fr ou 06 81 30 14 53.