Yannick Paternotte en position d’arbitre dans le duel Fillon/Copé pour la tête de l’UMP ? Le maire de Sannois est président de la Commission nationale des recours à l’UMP. Cette dernière pourrait être saisie pour examiner d’éventuels recours, suite à une dernière révélation du camp Fillon.

 Dans la bataille pour la présidence de l’UMP, les regards pourraient rapidement se tourner vers le Val d’Oise. Suite aux dernières révélations qui donneraient François Fillon vainqueur, la Commission nationale des recours pourraient être saisie. Et son président n’est autre que Yannick Paternotte, le maire de Sannois.

Un problème semble toutefois se poser : Yannick Paternotte a affiché publiquement son soutien à Jean-François Copé, en septembre dernier. L’ancien député serait entouré de huit autres membres : Fabienne Labrette-Ménager, Sébastien Lecornu, Paul Midy, Monique Para, Josiane Philippon, Monique Robineau, Stéphan Rossignol, Isabelle Vasseur.

La commission pourrait être saisie, car le camp Fillon vient de revendiquer la victoire de l’ancien premier ministre. En effet, un nouveau rebondissement a été annoncé par ses fidèles lieutenants. Des voix d’outremer n’aurait pas été comptabilisées (1304 au total). En les ajoutant, les Fillonistes déclarent que leur champion l’emporterait finalement avec 26 voix d’avance.