Il a suffi d’un siècle pour faire passer Noël du statut de fête religieuse et domestique à celui de grand bazar commercial. « Que nous est-il arrivé ? » est le titre d’une œuvre de Dan Perjovski qui résonne comme une interrogation inquiète. Christian Salmon, dans Storytelling, La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits offre une réponse : « Depuis qu’elle existe, l’humanité a su cultiver l’art de raconter des histoires, un art partout au cœur du lien social.

Mais depuis les années 1990 (…), il a été investi par les logiques de la communication et du capitalisme triomphant. Derrière les campagnes publicitaires, dans l’ombre des campagnes électorales victorieuses (…), se cachent les techniciens du storytelling, prêts à formater les esprits des consommateurs et des citoyens ». C’est à ce hold-up de l’imagination que s’intéressent certains artistes : Courbet, Delaunay et Duchamp, Dali, Warhol, Villeglé, Kruger, Haacke, Koons, El Anatsui et Gupta, Wurm, Sylvie Fleury et Qingsong Wang… L’art peut-il devenir une arme de « distraction » massive ? Comment fonctionne la Société du spectacle ? Les artistes démontent les stratégies de contrôle, pillent les marques et se rebellent. Et parfois, l’œuvre se soumet et redevient un simple objet (de consommation ?). Est-il possible qu’un jour nous n’achetions plus des œuvres mais les histoires qu’elles nous racontent ? À quand un monde en Logorama ?

Bataille d’images : histoire de campagne(s)

Décembre – Noël et la fin du monde (Maya) / Art contemporain & Conditionnement, publicité, marketing, pression, storytelling, contrôle, distraction, pouvoir, luxe, imaginaire, contes, enchantement, logos, mondialisation, fictions…

« Artistes, racontez-nous des histoires ! Faites-nous rêver ! ». 

« Art contemporain, économie des émotions & images de marque » – Rencontre / conférence
Mercredi 12 décembre à 18 h 30
Conférences d’art contemporain