Alors que la polémique entourant l’élection de Jean-Francois Copé au poste de président de l’UMP retombe peu à peu, Axel Poniatowski, patron de l’UMP 95 revient sur les évènements survenus depuis un peu plus de deux semaines. « Il n’y a pas de mots assez forts pour dénoncer cette situation surréaliste, résultat d’attitudes irresponsables voire criminelles pour notre parti, au service de seules ambitions personnelles », fustige l’élu.

 Silencieux depuis l’annonce des résultats du scrutin visant à élire le nouveau président de l’UMP, Axel Poniatowski s’exprime enfin. « Je fais partie de ceux qui n’ont pas souhaité s’exprimer durant ce déplorable feuilleton afin de ne pas mettre d’huile sur le feu et ajouter du bruit au bruit », justifie-t-il.

Et le député maire de L’Isle-Adam n’est pas tendre avec ceux qui ont alimenté la polémique. « Depuis le 18 novembre, notre famille politique vit des heures difficiles », reconnait-il.  « Ce qui devait être un moment de maturité politique et démocratique a tourné en fiasco innommable, théâtre de tout ce que l’on ne veut pas voir et profondément déstabilisant pour l’immense majorité d’entre nous qui s’est engagée en politique par idéal, par conviction et par volonté d’action contre une gauche mortifère ». Le résultat pour lui d’une véritable guerre d’égo : « Il n’y a pas de mots assez forts pour dénoncer cette situation surréaliste, résultat d’attitudes irresponsables voire criminelles pour notre parti, au service de seules ambitions personnelles ».

Pourtant l’élu reste positif et veut croire en la possibilité d’une issue. « L’UMP va sortir de cette crise », scande-t-il. Pour le patron de l’UMP 95 : « A ce stade, seuls Jean-François Copé et François Fillon détiennent les clés pour sortir de cette situation ». Et d’évoquer des solutions possibles, « l’organisation d’un nouveau vote dans un délai raisonnable » ou « un compromis qui pourrait consister à répartir le parti et le groupe parlementaire entre les deux protagonistes : Jean-François Copé, président de l’UMP, François Fillon, président du groupe parlementaire UMP réunifié ».