Alors que le comité de défense de l’Hôpital d’Argenteuil appelle à une manifestation pour le 12 décembre, les trois conseillers généraux d’Argenteuil renouvellent leur appel à conserver le service de radiothérapie. L’occasion aussi de porter plusieurs autres revendications, non seulement pour l’établissement mais aussi pour l’ensemble des hôpitaux valdoisiens. 

 Ils ne participeront pas à la manifestation du 12 décembre « dont l’objet déborde les questions concernant l’Hôpital d’Argenteui », mais Xavier Péricat, Philippe Métézeau et Georges Mothron, les trois conseillers généraux d’Argenteuil n’en oublient pas pour autant de s’associer à l’action du comité de défense de l’Hôpital. « Nous partageons avec ce collectif de nombreuses revendications », expliquent-ils.

Les élus demandent ainsi à l’agence Régionale de Santé (ARS) d’honorer ses promesses : « Nous demandons que l’Hôpital d’Argenteuil conserve son service de radiothérapie, ainsi que Georges Mothron et le conseil municipal unanime d’Argenteuil l’a toujours défendu. M. Claude Evins, directeur de l’ARS s’y est engagé. De même pour le service de Rythmologie cardiaque ». Ils souhaitent également que « le projet de reconstruction de l’Hôpital d’Argenteuil soit mené à son terme ».

Au delà du centre hospitalier d’Argenteuil, les élus demandent « que des établissements hospitaliers valdoisiens accueillent des étudiants en médecine » dans le but « d’encourager les futurs médecins à s’installer dans les villes les plus touchées par la démographie médicale, comme Argenteuil ». Enfin, ils réclament un service  de veille médicale fonctionnant  24/24 et sur une plage horaire plus étendue. « Nous sommes le département d’Ile-de-France où ce service fonctionne le moins longtemps », justifient-ils.