Faisant suite a la condamnation de Yanick Paternotte, maire de Sannois, à quinze mois de prison avec sursis, accompagnée de deux ans d’inéligibilité et du versement d’une amende de 10 000 euros pour « abus de faiblesse », Christophe Dulouard, élu PS d’opposition à Sannois, réagit :  « J’ai, aujourd’hui, une pensée pour les Sannoisiens dont la ville voit encore une fois son image salie par les agissements de Yanick Paternotte »

 Alors que le maire de Sannois a déjà annoncé qu’il ferait appel de la décision, laissant son inéligibilité en suspend, Christophe Dulouard reste cependant prudent. « Respectueux de la présomption d’innocence et confiant dans la justice de mon pays, j’ai toujours veillé, depuis 2007, à ne pas faire de cette affaire judiciaire, une affaire politique », explique-t-il. Et d’ajouter : « Cela ne changera en rien mon action politique, résolument tournée vers les préoccupations et les besoins des sannoisiens : l’endettement très élevé notre commune, son développement urbain, la transparence et la démocratie locale, le soutien au monde associatif, la politique jeunesse ».