Afin de réduire la surcharge des services d’urgence, l’Agence Régionale de Santé (ARS) a décidé de mettre en place un nouveau dispositif. Objectif, encourager le public à appeler le 15 en dehors des heures d’ouverture des cabinets médicaux, pour bénéficier d’un conseil médical, d’une consultation chez le médecin de garde ou d’une visite à domicile.

 Claude Evin, directeur général de l’ARS Ile-de-France, a présenté le nouveau dispositif visant à limiter les recours inutiles aux services d’urgences. Celui-ci prévoit ainsi l’encadrement des soins ambulatoires par un nouveau une gouvernance rénovée au plan régional et territorial, associant davantage les médecins libéraux. La présence des régulateurs libéraux est pour sa part renforcée au sein des Centres de Réception et de Régulation des Appels-Centre 15 (CRRA 15) de la région au coté des régulateurs hospitaliers urgentistes. 

Concernant l’effection (la prise en charge par un médecin au domicile du patient ou dans un point fixe de garde), le cahier des charges entend également favoriser la participation des médecins libéraux en améliorant la couverture territoriale du dispositif. La participation accrue des généralistes libéraux est soutenue par une augmentation de leur rémunération.