Yanick Paternotte, le maire UMP de Sannois et ancien député du Val d’Oise, a été condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre ce jeudi à quinze mois de prison avec sursis, 10 000 € d’amende et deux ans d’inéligibilité. Son épouse Sylvie a été relaxée. “C’est une décision injuste et incompréhensible !”, commente Cathy Richard son avocate qui annonce que son client va faire appel. Yanick Paternotte reste maire de Sannois, l’appel suspend l’inégibilité indique son avocate.


 Le maire UMP de Sannois était jugé pour abus de faiblesse après avoir reçu une donation accordée par Lucienne Kielar, 91 ans au moment des faits. Cette Sannoisienne avait donné ses parts d’une propriété sur la butte de Sannois, le 1er octobre 2004, à Yannick Paternotte. La donation a été contestée par le petit-neveu de Lucienne Kielar.
Le procureur de la République avait requis 2 ans de prison avec sursis, 50 000 euros d’amende et deux ans d’inéligibilité contre l’ancien député. Soutien de Jean-François Copé, le maire de Sannois Yannick Paternotte est le président de Commission nationale des recours de l’UMP qui a validé le résultat de l’élection pour la présidence du mouvement.
 
Si l’épouse de Yanick Paternotte a été relaxée, le notaire du couple a écopé d’un an de prison avec sursis et 10 000 € d’amende.

ITW Avocate de Yanick Paternotte par vonews95

http://www.dailymotion.com/embed/video/xvw3wn