"Si Bernard Morin se retire, c’est qu’il savait qu’il ne pouvait pas l’emporter en 2014", réagit Hervé Técher, du groupe d’opposition Changer Vauréal. Ce dernier, qui sera candidat aux prochaines élections municipales, juge "la majorité très divisée".
 
" On constatait depuis les dernières élections législatives des dissensions entre PS et Europe Ecologie Les Verts. Compte tenu de ces divisions, on ne pensait pas que Bernard Morin pourrait se représenter", analyse Hervé Técher qui parle de "retraite forcée". 
 
Ce non inscrit est cependant surpris de savoir que Bernard Morin passerait la main avant la fin de son mandat : "Ce n’est pas honnête de vouloir laisser la place à la sa première adjointe pour devenir maire, elle n’a pas été élue par les habitants"
 
Candidat aux prochaines municipales Hervé Técher, qui assure que l’UMP ne présentera pas de candidat contre lui, croit en ses chance. "La majorité est très divisée et je ne suis pas sûr que le retrait de Bernard Morin éteigne les divisions. Je suis persuadé qu’en 2014 Vauréal va basculer !"
 
Hervé Técher, 39 ans, et le groupe "Changer Vauréal" travaillent déjà leurs arguments de campagne. En tête : l’environnement. "Moi, je suis un vrai écologiste. Aujourd’hui, nous sommes face à un urbanisme à outrance. Cette année 402 logements sortent de terre, 285 en 2013-2014. Les habitants ont un maire qui se dit écologiste mais qui n’a introduit aucun récupérateur d’eau dans les programmes immobiliers, ni énergie renouvelable".
 
Hervé Técher, vauréalien depuis 1986, souhaite "couvrir la ville de 5000 m2 de panneaux solaires et d’éoliennes urbaines"
 
La campagne des municipales a déjà commencé à Vauréal. La prise de recul de Benard Morin a accéléré le calendrier.