Le 1000ème film tourné en Val d’Oise, "Pauvre Richard" de Malik Chibane, sera projeté en avant-première au cinéma UGC d’Enghien-les-Bains le mardi 8 janvier à 20h, en présence de plusieurs membres de l’équipe de tournage. Le Val d’Oise séduit les réalisateurs. Explications.

Le Val d’Oise possède deux atouts cinématographiques fondamentaux. D’abord, une situation géographique d’exception : à moins de 50 km de Paris. Cette proximité permet aux équipes de tournage de limiter les frais de transports, de repas et d’hébergement.

Autre avantage du Val d’Oise pour les professionnels du cinéma : une variété de paysages. En effet, les nombreuses villes et les villages aux paysages diversifiés, attirent les productions françaises et internationales. Ainsi, le Val d’Oise propose une gamme infinie de lieux de tournages. Châteaux, églises, cimetières, aérodromes, aéroports, gares, maisons bourgeoises ou simples pavillons, usines, écoles, mairies etc, le département offre toute la panoplie nécessaire aux fictions d’inspirations diverses, comme le montre ce reportage réalisé par VOtv  :
 

Val d’oise terre de cinéma – Blanche Maupas par vonews


Jean Renoir et Claude Lelouch ont tourné en Val d’Oise 
 
Les plus grands cinéastes se sont attachés au département : de Jean Renoir (La Nuit du carrefour), à Jean-Pierrre Jeunet (Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain), en passant par Claude Lelouch, Jacques Demy, Jean Becker ou encore Vincente Minelli, les plus grands réalisateurs français et étrangers ont trouvé dans le Val d’Oise, le « magasin de décors » idéal à leur inspiration.

Une mission cinéma et Images au Conseil général

 
En 2001, le Conseil général a mis en place un plan de développement de l’image et du cinéma, appelé « la mission Cinéma & Images ». Il se décline selon 4 axes stratégiques:

– une aide à la création et à la diffusion, 
– la sauvegarde du patrimoine audiovisuel et cinématographique, 
– la priorité donnée aux jeunes publics, 
– un soutien aux équipements.

À cette occasion, un guide intitulé « Val-d’Oise, terre de tournages », a été créé et mis à disposition du public dans la plupart des offices de tourisme locaux. 120 pages recensent, ville par ville, ces lieux de mémoire du 7e art, qui ont servi de décor à 1000 films. Et ce millième film, projeté à Enghien en avant première le 8 janvier, on le doit à au cinéaste originaire de Goussainville Malik Chibane. Tout un symbole. "C’est un joli clin d’oeil et ça me touche beaucoup", confie le réalisateur.

Le 1000ème film tourné par un réalisateur originaire du Val d’Oise
 
Au casting on retrouve Frédéric Diefenthal, Elsa Lunghini, Jackie Berroyer, Smaïn ou encore Agnès Soral. Au final, c’est plus de la moitié du tournage qui s’est déroulé dans le département.
 
La caméra de VOtv a suivi quelques prises au bar le Balto à Montmorency.
 
 

Malik Chibane derrière la caméra du 1000ème film… par vonews