Eric Dubertrand garde son mandat local. Nommé directeur régional de la Caisse des Dépôts de Haute-Normandie, le conseiller municipal d’opposition PS de Saint-Leu-la-Forêt a démissionné de son poste de conseiller régional. Mais il continuera à s’impliquer localement.

 « J’ai privilégié mon activité professionnelle et l’implication locale. Je quitte le conseil régional, mais je reste conseiller municipal à Saint-Leu. » Eric Dubertrand a fait un choix. Celui de démissionner de son poste de conseiller régional d’Île-de-France. Nommé directeur régional de la Caisse des Dépôts de Haute-Normandie à Rouen, il ne souhaite pas cumuler les fonctions. « Il n’y avait pas d’incompatibilité juridique entre ces deux responsabilités, tient-il à préciser. Mais il semblait difficile de mener de fronts ces deux postes, en plus de mon mandat de conseiller municipal à Saint-Leu.» Car Eric Dubertrand tient à garder ce mandat local. « Il y a de nombreux enjeux à défendre sur Saint-Leu-la-Forêt » explique-t-il.

«S’impliquer aux municipales de 2014 »

A un peu plus d’un an des prochaines élections municipales, ce choix de rester sur un mandat local n’est pas anodin. « Le travail de notre groupe d’opposition est fait pour s’impliquer aux municipales de 2014, précise Eric Dubertrand. C’est pour cela que je préfère rester sur un engagement local. » Mais pour le moment, l’ancien directeur de cabinet au Conseil général de l’Oise ne veut pas annoncer une hypothétique candidature. « Ce serait prématuré, estime-t-il. Formellement, les candidatures seront actées au mois de septembre par les Instances du parti. »

« Un peu triste de quitter cette belle institution »

Eric Dubertrand démissionnaire, c’est Isabelle Beressi, 1ère adjoint PS à la mairie de Sarcelles, qui le remplacera au sein de l’assemblée régionale. « J’ai envoyé ma lettre de démission à Jean-Paul Huchon, précise Eric Dubertrand. La transition officielle aura donc lieu lors de la prochaine session du Conseil régional, en février prochain. » SI l’élu regrette de devoir quitter ce poste, il se félicite de cette nouvelle expérience professionnelle. « On est toujours un peu triste de quitter cette belle institution, confie-t-il. Mais je ne veux pas me disperser, et ce nouveau poste s’annonce assez excitant ! »