Artiste rare et hors normes, ce virtuose de l’archet poursuit un chemin musical très personnel, fait d’Espagne – ses racines ! – d’Andalousie et de passions des « suds » du sud. Admiré par les musiciens classiques, choyé par tous les jazzmen – Portal, Cinelu, Luc, Lockwood – Renaud García Fons poursuit avec ce nouveau projet en solitaire un long voyage entre jazz et musiques méditerranéennes.

« Le tour d’horizon qu’il propose cette fois apparaît si vaste, si maîtrisé qu’il sonne véritablement comme l’aboutissement d’une quête. » Jazz Magazine
« Une nouvelle fois, avec Solo, the Marcevol Concert, Renaud Garcia Fons transforme sa contrebasse en instrument orchestre, avec l’aide de l’électronique dans le cas présent, et nous livre une splendide et sensible défense et illustration de « la Belle » qu’il sait faire chanter comme peu d’autres. » Jean-François Picaut – Les Trois Coups

Tout est contrebasse dans ce solo, l’utilisation de loops permet une véritable démultiplication de l’instrument. Ces boucles, constituées d’une variété de sons issus de la seule contrebasse, produisent percussions, harmoniques, chants, pizzicati… Une véritable orchestration évolutive.
L’inspiration des thèmes oscille entre orient et occident, mais aussi entre musiques anciennes et musiques actuelles : médiévale (Marcevol), baroque (Hacía Compostela), orientale (Voyage à Jeyhounabad), africaine (Kalimbass), latino (Yupanqui), rock, blues (Rock Wandering).

Renaud García Fons
Les mille et une voix de la contrebasse

2009 : Award de la Performance Solo
par l’International Bass Association
2010 : Prix Echo Deutscher MuzikPreis Jazz
du meilleur instrumentiste

Vendredi 8 février à 20 h 30 – Tarif B – Jazz – Musiques du monde – Ch. Chênes
Chapelle Notre-Dame des Chênes
2 place Courbet