« Je ne supporte pas d’être assimilé à un nazi », réagit Alexandre Simonnot qui reproche à l’écologiste Fabrice David un dessin le représentant avec un brassard au bras, avec la mention « F comme fasciste, N comme nazi ». Condamné en 2010 pour avoir qualifié Alexandre Simonnot de « crevure nazie », Fabrice David comparaissait une nouvelle fois au Tribunal correctionnel de Pontoise. Alexandre Simonnot a demandé 15000 euros de dommages et intérêts. Le procureur a quant à lui requis 1000 euros pour préjudice moral. L’affaire a été mise en délibéré au 8 avril à 13h30. « Ce n’est pas constitutif d’une insulte, d’une injure ou d’une diffamation », déclare Fabrice David qui met en avant le « droit de la presse », rappelant que le dessin avait été publié dans une revue qu’il distribue.

http://www.dailymotion.com/embed/video/xx3bx4