UN PETIT À-CÔTÉ DU MONDE
Benoit Lahoz – L’ange Carasuelo
>théâtre / arts numérique
dans le cadre Festival Arts mêlés – 9è Périphérique

Version 3.2 et ultime. Cette fois c’est bien fini. En 2011, il avait présenté une maquette antérieure de cette même recherche alliant théâtre de texte et arts numériques. Aujourd’hui Benoit Lahoz revient avec la dernière version de son spectacle pluridisciplinaire. Fascinantes combinatoires où corps, musique et voix se relaient jusqu’à créer un étrange climat. Avec les complices de L’ange carasuelo, le metteur en scène s’est inspiré des livres du romancier japonais Haruki Murakami, Effets d’ombres et jeux de trompe l’œil recréent la nature énigmatique de ce monde onirique en suspens entre réel et imaginaire. A partir d’une image surgie du passé, des souvenirs refont surface et se déploient sur les multiples écrans, ainsi le récit fantastique reprend son cours.

« Ce spectacle est issu d’une recherche que nous avons mené en partenariat avec la laboratoire LIMSI du CNRS, autour de la problématique de la captation de l’ombre et de sa transformation via l’image numérique. Au même moment, nous nous échangions les romans de Haruki Murakami que nous lisions l’un après l’autre avec délice, sans avoir pour autant l’intention encore d’en faire un spectacle. Mais, plus nous étions littéralement absorbés par les récits de l’auteur japonais, plus nous trouvions de rapprochements entre cette ombre qui nous taraudait et l’univers onirique et fantastique de Murakami.

Alors, nous avons décidé d’écrire un premier texte, pour la toute première maquette de ce qui n’était encore qu’une étape intermédiaire de notre recherche. Puis vint un deuxième texte, et au fur et à mesure que nous avancions avec notre ombre dans une compréhension de l’univers complexe de l’auteur, un spectacle commençait à prendre forme .

L’ombre n’est jamais centrale dans les histoires de Murakami. Pourtant, elle les traverse en permanence, collée aux chaussures de ses personnages, eux-mêmes toujours en léger décalage : l’ombre, trouée dans la lumière, dessine une autre réalité, très légèrement à-côté de la réalité ordinaire.

A partir des personnages de Murakami et de leurs parcours où se frottent le concret du quotidien et le mystère de forces invisibles, nous avons construit l’histoire d’un homme rattrapé par une image oubliée de son passé, que son ombre vient lui rappeler. Le souvenir d’un acte fondateur de l’enfance, qui persistait dans l’obscurité de la mémoire en attendant son heure. Un acte en relation avec la mort, évidemment… »
Benoît Lahoz


——————————————————————————–
mardi 29 janvier – 20h30
mercredi 30 janvier – 20h30
L’-Théâtre des Arts, place des Arts / Cergy-centre

distribution
Création L’ange Carasuelo • texte Benoît Lahoz, Valérie Bajcsa • inspirés par les romans et l’univers d’Haruki Murakami • avec Benoît Lahoz, Colette Kramer, Michel Thouseau • contrebasse augmentée live Michel Thouseau • images Benoît Lahoz • conception sonore Valérie Bajcsa • scénographie Leïla Fourgeaud • lumières Virginie Galas • régie vidéo/interactions Loïs Drouglazet, Claire Roygnan • masque, maquillage Colette Kramer • costumes Stefan Fruh • © D.R

——————————————————————————–
Informations pratiques
tarif plein 13 € – tarif réduit 10 € – groupe scolaire 9 € – tarifs abonnés 4 € à 9 €
Réservations au 01 34 20 14 14 – www.lapostrophe.net – reservation@lapostrophe.net