Le marché de l’immobilier continue sur sa lancée dans le Val d’Oise. Si les ventes continuent de s’effondrer dans le département (-16% sur tous logements anciens entre septembre et novembre 2012), les prix résistent, avec une baisse dérisoire de 0,1%.

 Le marché de l’immobilier est toujours aussi attentiste dans le Val d’Oise. Sur la fin de l’année 2012 (septembre à novembre 2012), les ventes baissent significativement. Pourtant, les prix continuent de résister, les potentiels vendeurs refusant de brader leur bien.

En ce qui concerne les appartements anciens, le nombre de transactions a diminué de 15% par rapport à la même période l’année dernière (1300 ventes). C’est la baisse la plus importante d’ïle-de-France, après la Seine-Saint-Denis (-16%). Pourtant, le prix moyen au m² n’a pas bougé d’un iota par rapport à la même période l’année dernière : 2840 euros. Si l’on compare au mois de juin à août 2012, il a même augmenté de 0,5%.

Pour les maisons anciennes, la baisse du nombre de transactions atteint 16%, avec 1400 ventes conclues. Une fois encore, seule la Seine-Saint-Denis affronte une baisse plus importante en Ile-de-France (-17%). Avec un coût moyen de 280 000 euros dans le Val d’Oise, les maisons anciennes voient leur prix de vente moyen chuté de 0,2%, comparé à l’année dernière, et 1,3% comparé aux trois mois précédents.