Après le conseil municipal de la ville d’Argenteuil, qui a notamment abordé la question des  impôts, l’opposition de droite monte au créneau. Alors que le maire Philippe Doucet annonce « 0% » de hausse d’impôts et une baisse de la taxe foncière de « 2% », Philippe Métezeau critique de son côté « un total de + 20 % d’augmentation ».

Nouvelle passe d’arme à Argenteuil avec en toile de fond le conseil municipal de la ville et plus particulièrement les impôts. Alors que le maire Philippe Doucet annonce « 0 d’augmentation d’impôts en 2013, 0% d’augmentation sur la taxe d’habitation et 2% de baisse de la taxe foncière », Philippe Métézeau est formel : « les impôts des Argenteuillais vont bien fortement augmenter en 2013. » L’élu d’opposition s’explique.
 
Selon lui, Philippe Doucet n’augmentera effectivement pas les impôts. Problème, le maire d’Argenteuil va supprimer l’abattement de 15% dont bénéficiaient jusqu’ici les habitants, excepté pour les ménages les plus pauvres. Ce qui fera, par conséquent augmenter d’autant les impôts de la plupart des ménages. « Mécaniquement, la taxe d’habitation va augmenter de 18 % environ », ajoute l’opposant pour qui ne croit pas à « l’abattement pour les personnes de conditions modestes ». Pour lui, « une lecture attentive démontre qu’avec la gauche argenteuillaise, on est vite considéré comme un riche, et que peu de familles en profiteront ». Et d’ajouter : « même pour ces familles, il n’y aura pas de diminution d’impôts, simplement une augmentation atténuée. » D’autant que l’élu rappelle que Philippe Doucet, en tant que député, avait voté une hausse de « 1,8% ». Soit pour lui « 20% d’augmentation ».

Taxe foncière : « La petite diminution de 0,2% ne représente que quelques miettes »
 
Philippe Métézeau s’attaque également à la baisse de la taxe foncière, fixée à 2%. « M.Doucet-Député avait voté là aussi une augmentation de la base sur laquelle s’applique ce taux de +1,8%. La petite diminution de 0,2% ne représente donc que quelques miettes », tempère l’élu d’opposition.

Cependant, il y aura tout de même bien des bénéficiaires des mesures du conseil général selon lui. « Ceux qui s’en tirent le mieux, les seuls, sont finalement les propriétaires non occupants : promoteurs, investisseurs, spéculateurs, marchands de biens… qui ont acheté pour louer », fustige l’élu. Une nouvelle fois, il explique le mécanisme qui leur permettra de payer moins : « Ils ont déjà pu bétonner à outrance pour accumuler le maximum de logements sur le minimum de terrain grâce au PLU Doucet (annulé tardivement par le tribunal) et ils vont bénéficier aujourd’hui de la petite diminution de la taxe foncière, sans avoir à s’acquitter de la taxe d’habitation réservée aux occupants ».

Le socialiste Philippe Doucet souteint, lui, qu’il y aura « 0 augmentation d’impôts en 2013 ». Voir son interview :