Les 3 derniers salariés de l’association du musée de l’Éducation du Val d’Oise ont été licenciés. Si l’établissement continuera de fonctionner grâce à trois personnes détachées par l’inspection académique, son fonctionnement sera désormais modifié. Les anciens employés espèrent désormais que les collections ne seront pas dispersées. 

Certes, le Musée de l’Education du Val d’Oise ne fermera pas. Pourtant, les changements risquent de se faire rapidement ressentir. Privé de subvention départementale et ainsi de ses quatre salariés, licenciés entre décembre et février, l’établissement va devoir s’adapter. Car si 3 personnes, détachées par l’inspection académique, doivent lui permettre d’assurer un minimum de prestations, c’est bien tout le planning 2013 qui sera chamboulé. « La poursuite des actions prévues n’est plus envisageable en totalité », précise l’association. Et d’ajouter : « C’est le projet scientifique et culturel qui est remis en cause et qu’il faut penser autrement ». 

Alors que le musée tente de s’organiser pour ne pas pénaliser les établissements scolaires et artistes impliqués dans ses actions, des incertitudes demeurent encore. « Sans certitude sur la possibilité de rester dans les locaux actuels, la situation devient encore plus complexe », s’inquiète la direction, qui se bat désormais pour que les collections ne soient pas dispersées. 
 
VOtv avait rencontré élus et président de l’association :