Un dispositif renforcé de surveillance du bruit autour des trois grands aéroports d’Ile-de-France, mis en place par Bruiparif, a permis d’établir que 293 communes et 1,73 millions de Franciliens sont concernés par les nuisances aériennes. Une étude réalisée dans le cadre du projet SURVOL, conduit par le préfet de région et de l’Agence Régionale de Santé (ARS).

 293 communes et 1,73 millions de franciliens sont survolés par les avions. C’est ce que révèle Bruiparif, chargé par l’ARS et le préfet de Région dans le cadre du projet SURVOL de renforcer son dispositif de surveillance autour des aéroports du Bourget, Orly et Roissy. Objectif également, la réalisation d’un Système d’Information Géographique permettant l’exploitation croisée des inégalités sociales et environnementales (air, bruit) au sein des zones d’étude retenues. « Les trois aéroports de Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Le Bourget représentent le deuxième pôle aéroportuaire en Europe et sont responsables d’un nombre important de mouvements aériens qui occasionnent de fortes nuisances sonores en Ile-de-France », explique Bruiparif.

Au delà du nombre d’habitants impactés, SURVOL doit surtout permettre de mener une première évaluation à grande échelle, alors que des campagnes de mesures réalisées en 2009 et 2010 couvraient moins de zones. Les données complètes recueillies sont accessibles en temps réel sur internet via la plateforme de consultation « rumeur ». 

Et pour être au plus près du vécu quotidien des riverains, un Système d’Information Géographique (SIG) a été mis en place. En intégrant les données socio-économiques acquises auprès de l’INSEE, les données issues des cartographies de bruit et les données de qualité de l’air mises à disposition par Airparif, partenaire de l’étude, il étudie les relations entre les inégalités sociales et les expositions au bruit et à la pollution atmosphérique. « L’exploitation croisée de ces indicateurs sur le territoire a mis en évidence des relations non imputables au hasard entre défaveur sociale et expositions aux pollutions », précise Bruiparif.
 
Les résultats des travaux menés par Bruitparif dans le cadre du projet sont accessibles au sein du site internet de l’agence, dans la rubrique SURVOL.