A la découverte du désir de transmission et de ses paradoxes, dans les domaines de la famille, de l’éducation ou encore de la religion…
Psychanalyste et auteur de « Transmettre (ou pas) », éditions Albin Michel 2012
A l’initiative de La bibliothèque
Espace André Malraux
5, Chemin de Montigny
95220 Herblay
6 avril à 15h
Entrée libre sur réservation au 01 39 97 31 99

Que ce soit dans les relations maître-élève ou parents-enfants, ou encore dans les traditions religieuses, nous sommes tous habités par le désir de « faire passer » un savoir, des valeurs, un héritage. Or, dans ce domaine de la transmission, l’essentiel nous échappe : on échoue le plus souvent à prodiguer les richesses que notre volontarisme voudrait transmettre, alors que d’autres contenus passent par nous, hors de notre maîtrise et souvent même de notre conscience. Sur ces questions qui concernent tout un chacun, le psychanalyste Jean-Pierre Winter apporte un éclairage singulier, à partir de trois conférences données à Paris au Collège des Bernardins. Prenant les exemples de l’apprentissage de la lecture, des héritages familiaux et des processus à l’œuvre dans les religions, il nous invite à découvrir les étranges paradoxes de la transmission. Son érudition aussi bien littéraire ou talmudique que psychanalytique est souvent teintée d’un humour et d’une vitalité propres à éveiller en nous des interrogations surprenantes.

Jean-Pierre Winter est psychanalyste et auteur. De formation philosophique et juridique il est diplômé de psychologie clinique. Elève de Jacques Lacan, il lui doit l’essentiel de sa formation psychanalytique dans le cadre de l’Ecole freudienne de Paris