ls ne sont toujours pas relogés et leur maison n’est pas prête d’être reconstruite. A Asnières-sur-Oise, la famille Sayag se bat contre la mairie pour obtenir un permis de reconstruction, lequel est systématiquement refusé. Soutenu par l’association « famille en danger », le couple (et ses 3 jeunes enfants) est contraint de vivre dans un mobil-home. Le reportage de VOtv.

http://www.dailymotion.com/embed/video/xxj5il