Les mouvements sociaux s’enchainent à Saint-Ouen-l’Aumône. Après Geodis en début de semaine, les salariés du sous-traitant automobile Lear se sont mis en grève depuis jeudi dernier. Ils protestent contre un plan social : 300 emplois seraient supprimés. L’entreprise Lear paye la mauvaise forme de son principal client, le groupe PSA, pour lequel elle produit les sièges de plusieurs modèles du groupe automobile français. D’ailleurs, les salariés de PSA Aulnay, eux même en conflit avec leur direction, sont venus ce mercredi matin soutenir les salariés de Lear. Venus en autobus, 200 grévistes ont pénétré dans l’usine à 9h, et sont repartis peu avant 12h, dans le calme.