Alors que l’Assemblée Nationale a voté le changement de nom des Conseils généraux en Conseils départementaux ainsi que l’obligation de présenter des candidatures mixtes lors des prochaines élections de 2015, Philippe Métézeau, conseiller général Radical, réagit. « Si le redécoupage des cantons aboutit à un tripatouillage partisan, a un remodelage électoraliste, il apparaîtrait comme inadmissible d’instrumentaliser ainsi la parité », estime-t-il.

Pour l’élu, « le plus important reste à faire ». Le texte n’aborde en effet pas le fonctionnement des Conseils départementaux. Pour Philippe Métézeau, il est nécessaire de « redéfinir le rôle et les compétences des collectivités territoriales pour éviter les doublons qui coûtent si cher en efficacité, en temps, en argent, en complexité ». Et d’ajouter : « A quand des compétences propres et délimitées aux conseil régionaux, communes, communauté d’agglomération et désormais aux conseils généraux ? Il va falloir encore patienter ! »