Ce mercredi 27 février, le Sénat doit voter la proposition de loi d’Amnistie sociale déposée par les Sénatrices et les Sénateurs du groupe CRC et du Front de Gauche. « Pas une seule voix de gauche ne doit manquer » estime le Parti de Gauche 95. 

Permettre à la justice d’amnistier tous les salariés, syndicalistes, responsables associatifs et citoyens qui « ont été fichés, condamnés ou sont sous le coup de poursuites pénales ou administratives pour avoir participé à une action collective en faveur de l’intérêt général ou au service de revendications professionnelles et sociales ». Tel est l’objet de la proposition de loi d’Amnistie sociale déposée au Sénat par les groupes CRC et Front de Gauche.

Des sanctions jugées « injustes » par le Front de Gauche du Val d’Oise qui appelle la gauche à se mobiliser massivement : « Pas une seule voix de gauche ne doit manquer au vote de cette loi ».