Alors que le MEDEF a signé avec plusieurs syndicats l’accord national interprofessionnel (ANI), Jean-Michel Ruiz, secrétaire départemental du PCF, fustige une tribune publiée dans le JDD, notamment signée par le député PS Dominique Lefebvre. « Non monsieur Lefebvre, la démocratie sociale ce n’est pas ça », critique-t-il. 

 A l’instar de nombreux syndicalistes, Jean-Michel Ruiz (PCF) n’approuve pas l’accord national interprofessionnel (ANI) sur l’emploi, un texte qui va selon lui « profondément dynamiter le code du travail ». Il a ainsi été choqué de découvrir que le député PS de Cergy, Dominique Lefebvre, a co-signé une tribune dans le JDD aux côtés de nombreux élus. Alors que le texte parle de « d’une avancée au nom de la démocratie sociale », l’élu communiste voit rouge : « Quelle contre-vérité ! ». Et d’ajouter : « Démocratie sociale est devenue la nouvelle expression magique pour faire avaler de toute force ce projet si néfaste »

Jean-Michel Ruiz précise que « la démocratie, c’est un homme, une voix et une majorité ». Une définition qui ne correspond pas forcement à l’ANI, « élaboré par une minorité des représentants syndicaux ». « La démocratie, même accolé de l’adjectif social, ce n’est pas la domination d’une minorité sur la majorité », insiste-t-il. « Cet accord, en ne recevant pas l’agrément de la CGT et de FO, n’est pas conforme à  l’esprit des accords majoritaires qui devrait être scrupuleusement respecté par une majorité de gauche digne de ce nom ». 

Et de tacler Dominique Lefebvre : « Nous le disons clairement à Monsieur Lefebvre, comme à tous les députés PS ou Europe Ecologie : Quand on est de gauche, on dit non à ce texte ! »