Alors que l’annonce du calendrier de la réalisation du réseau de transport Grand Paris Express a été largement salué par les élus de l’est du Val d’Oise, certaines voix s’élèvent pour dénoncer l’arrivée de la ligne 17 dès 2025 dans le Triangle de Gonesse. « Le Premier ministre cède aux pressions des maires du Grand Roissy et du groupe Auchan » s’insurge ainsi Europe Ecologie Les Verts 95.

 Le gouvernement a confirmé que le nouveau Grand Paris aura bien sa gare de métro en 2025 dans le Triangle de Gonesse. Une bonne nouvelle pour les élus qui militaient depuis plusieurs mois pour ne pas voir le projet reporté. Un coup dur en revanche pour les associations de préservation de l’environnement et pour Europe Ecologie Les Verts 95 qui se battent pour empêcher l’installation d’EuropaCity, immense complexe commercial, en pleine terres agricoles. Un projet conditionné par l’arrivée rapide des trains dans le Triangle de Gonesse. Les promoteurs se sont pourtant donné un mois de réflexion pour étudier le nouveau tracé proposé par le gouvernement. Qu’importe, les écologistes montent au créneau, jugeant que Jean-Marc Ayrault a « cédé aux pressions des élus du Grand Roissy et d’Auchan »

Mais pas question pour eux de baisser les armes. « Quand on y regarde de plus près, entre le barreau de Gonesse, CDG Express qui n’a pas été abandonné et la nouvelle ligne du Grand Paris sur le triangle de Gonesse, il faudra choisir les lignes prioritaires », estiment-ils. Autant de possibilités pour EELV de défendre sa position : « Les enquêtes publiques  seront aussi un moyen pour les écologistes de démontrer toute l’inutilité de la gare sur le triangle de Gonesse ».
 
La fédération est formelle, elle « restera mobilisée pour la future enquête publique sur le SDRIF 2013, qui montrera toute l’importance de sanctuariser ces terres agricoles et proposera un tracé alternatif de cette ligne rouge entre Le Bourget-Roissy, en évitant la gare inutile du Triangle de Gonesse ».