Ce jeudi matin, la situation sur les routes du Val d’Oise s’était largement améliorée. Il reste cependant encore quelques zones à risque. La prudence reste donc de mise.

 Les chutes de neige se sont arrêtés mais la Val d’Oise devrait encore subir les effets des intempéries ce jeudi. En attendant une remontée du mercure prévue dans la journée, quelques routes restaient encore glissante ce matin sur le réseau secondaire. Près de Sarcelles, le niveau 1 et 2 est « au noir », c’est à dire qu’au moins une voie est dégagée dans chaque sens. Restent cependant quelques difficultés liées à la présence de congères, voir croûtes de glace sur la RD 9, entre Villeron, Puiseux et Vemars, les RD 165 et 165E près de Chennevières-lès Louvres ainsi que la RD10 près de Fontenay-en-Paris. A noter que sur l’A1, les files de Poids-Lourds à l’arrêt étaient impressionnantes. L’autoroute a cependant été réouverte dans le sens Paris-Province en milieu de matinée. 

Près de Luzarches, les niveaux 1 et 2 est sont noir mais des difficultés liées à la présence de congères sur la RD 26 sont à signaler. La RD 85 était tôt ce matin en cours de réouverture alors que la RD 9Z près de Puiseux était difficilement praticable.

Dans le Vexin, près de Magny, les niveaux 1 et 2 sont au noir mais une fois encore, des difficultés liées à la présence de congères sont à noter. Axes concernés, la RD 913 près de Vienne-en-Arthies, la RD 130 près d’Aincourt, la RD 174 à Nucourt et la RD 135 d’Ambleville à St Gervais. « Les congères ne partent pas même avec le traitement à la saumure et raclage à lame », précisent les services de traitement. 

Dans le secteur de Marines les niveaux 1 et 2 sont au noir même si des difficultés liées à la présence de congères sont signalées sur la RD 51, près des bordeaux de Vigny et la RD 64 de Bréancon à Gresy.
 
En revanche, rien à signaler sur le secteur de Sannois. La  RD 79 a même été réouverte à la circulation.