Alors que le préfet du Val d’Oise, Jean-Luc Nevache a condamné la décision de la ville de Bezons d’élever un citoyen palestinien au rang de citoyen d’honneur, le Parti de gauche défend la municipalité. L’occasion pour lui de rappeler que la préfecture n’avait pas réagi à la présence d’un drapeau napoléonien au fronton de la mairie de Saint-Leu-la-Forêt.

Pour les Sylvie Locher et Patrice Lavaud, co-secrétaires du Parti de gauche du Val d’Oise, il y a bien deux poids, deux mesures. Ils soutienent donc le maire PCF de Bezons, Dominique Lesparre. « Notre choix est clair. Il est du côté de ceux qui défendent la cause des opprimés, la fraternité entre les peuples. Bezons et son maire, Dominique Lesparre vont dans le sens de l’histoire en pariant sur l’avenir tandis que d’autres restent dans le passé et la nostalgie ». Et de conclure : « Monsieur le préfet, ne vous trompez pas et défendez vraiment la devise de notre République ! »