Au lendemain des aveux de Jérôme Cahuzac, qui a reconnu avoir possédé un compte non déclaré à l’étranger, le groupe d’opposition départementale Val d’Oise Utile et Solidaire (VOUS) estime que « les dégâts sont considérables ». Il salue cependant la réaction de François Hollande qui a annoncé plusieurs mesures. 

Les aveux de Jérôme Cahuzac ont largement fait réagir la classe politique. A gauche, le groupe départemental VOUS, présidé par Didier Arnal (PS), se souvient d’une phrase prononcée par l’ancien ministre le 4 décembre dernier à l’Assemblée Nationale : « Je n’ai pas, monsieur le député, je n’ai jamais eu de compte à l’étranger, ni maintenant, ni auparavant ». Consciente de l’impact des aveux de Jérôme Cahuzac, l’opposition départementale juge les dégâts « considérables ». « Le poids du mensonge et des faits qu’il a reconnus, pèse sur l’ensemble des élus et insulte l’immense majorité qui œuvre durement parfois pour être à la hauteur de la confiance accordée par les électeurs », estime VOUS.

Face à la « crise morale », les élus estiment cependant que « le président de la République a eu la réaction adaptée, indispensable, dans pareille situation par ses mots et en annonçant trois mesures en faveur de la justice et de la transparence ». François Hollande a ainsi promis un « renforcement de l’indépendance de la justice et du Conseil supérieur de la magistrature ». Il préconise également d’ « éviter les conflits d’intérêts » et d’ « accroître la transparence du patrimoine des ministres et de tous les parlementaires en imposant leur publication ». Enfin, le président de la République a annoncé la mise en place « de peines d’inéligibilité plus sévères pour les élus condamnés pour corruption ». Ils pourraient être interdits de mandat public.