Elu d’opposition PS à Ermont, Mathias Trogrlic avait dénoncé en février la distribution d’un document de communication de la mairie ne laissant pas d’espace d’expression pour l’opposition municipale [voir notre article]. Face à la menace d’une action devant le tribunal administratif, le maire UMP Hugues Portelli a accepté de laisser un espace supplémentaire à celle-ci dans le journal municipal d’avril.

 Le suppléant du député Gérard Sébaoun a profité de bénéficier exceptionelment de plus de place dans le support de la ville pour revenir sur cette affaire… et fustiger le bilan de la municipalité.