Suite aux aveux de Jérôme Cahuzac, Dominique Lefebvre, député et ami de l’ancien ministre, est intervenu à plusieurs reprises dans les médias. Une « omniprésence » dénoncée par Thierry Sibieude, élu d’opposition UDI à Cergy et candidat aux prochaines municipales qui appelle le député à « une plus grande sobriété médiatique » pour  « éviter tout amalgame »

 Dominique Lefebvre en a-t-il trop fait pour défendre Jérôme Cahuzac ? En télévision, en radio et dans les journaux, l’ancien maire de Cergy et intime de l’ancien ministre, a été très présent pour marquer son soutien tout en condamnant les actes de son ami.

« Omniprésent » même pour Thierry Sibieude, vice-président du Cosneil général du Val d’Oisepour qui « une plus grande sobriété médiatique aurait été bienvenue dans de telles circonstances pour éviter tout amalgame ».

L’élu d’opposition UDI à Cergy et candidat aux municipales en profite pour tacler l’ancien maire de la commune : « L’omniprésence médiatique du député ex-maire de Cergy peut interpeller sauf à supposer que les feux projetés par les "médias totalitaires", dixit le Député ex-maire, soient si attrayants qu’il lui soit difficile de résister à une exposition plus politique ». Et Thierry Sibieude de s’interroger  : « Bien sûr, je suis aussi inquiet pour Cergy. Quand je regarde la liste de ceux que le Député ex-maire soutient invariablement depuis des mois : Dominique Strauss-Kahn, Martine Aubry et maintenant Jérôme Cahuzac, il y a de quoi s’interroger sur ses amitiés politiques» Le candidat aux municipales a même titré son communiqué de presse: « Qui se ressemble s’assemble ? »