Né en 1960 à L’Isle-Adam, où il habite toujours, l’artiste, sans bouger de son grenier d’enfance, ne cesse de nous faire découvrir de nouveaux rivages par ses peintures urbaines et ses poèmes à émotions. Il y a chez Aizier, sous un accueil débonnaire, dans un grand talent de modestie, des mots et des vers qui dessinent, des toiles et des couleurs qui écrivent…

Par petites touches, entre les silences des blancs, entre les ombres et la lumière, entre lui et son œuvre, pour le plaisir de tous. L’auteur s’est aussi essayé avec succès à la composition de récits et de pièces de théâtre. A ne manquer sous aucun prétexte.

« J’ai  marché  longtemps sur  les traces  du  citadin perdu à  la  rencontre rieuse improbable d’une inconnue à l’angélique allure

Place   des   Vosges curieux  balai des pigeons tantôt  sauvages tantôt familiers  et  le vent soulevant un sable fatigué sous l’incessante foulée des promeneurs

J’ai  marché  encore  dans  le  silence  des quartiers muets à l’écoute  secrète  d’une  confidence le sifflement des courants d’air exhale un chant de vie jusqu’à mes oreilles

Jardin des Tuileries  le temps d’une pause  dans l’anonymat d’un matin de mai regards croisés qui se défont fondu-enchaîné d’un bref instant  andante du quotidien »

Jean-Philippe Aizier
Extrait de « Rivages ». Éd. des Silves (2007)

Cette rencontre est organisée par le collectif d’auteurs Les Mots Migrateurs de Cergy, en partenariat avec la bibliothèque G. Apollinaire de Pontoise. Animation réalisée par Philippe Raimbault, poète et animateur de l’émission Mots Migrateurs sur Radio RGB 99.2 FM.

Entrée libre.

Bibliothèque G. Apollinaire de Pontoise 14 rue Alexandre Prachay à Pontoise.
Renseignements : 01 34 25 04 25

Pour mieux connaître l’univers de Jean-Philippe Aizier, une exposition de quelques-uns de ses poèmes et œuvres d’art est organisée dans les locaux de la bibliothèque dès le 27/03.
Écoutez par ailleurs, en streaming sur www.motsmigrateurs.fr, l’interview de Jean-Philippe Aizier diffusée sur Radio RGB  le mardi 02 avril à 23 h dans l’émission Mots Migrateurs.