Quatre élèves de 4e du collège Notre Dame Providence d’Enghien ont présenté, vendredi soir sur Radio Notre Dame, leur projet théâtre avec les jeunes porteurs d’un handicap de l’Institut Médico-éducatif (IME) d’Andilly. Les ados des deux établissements se produiront en spectacle le 25 mai à 10h30 à la salle des fêtes d’Enghien-les-Bains.

 "Le but est de faire du théâtre ensemble. C’est un projet humaniste qui apporte beaucoup aux collégiens d’Enghien et aux jeunes de l’IME d’Andilly", explique Karine qui pilote ces cours de théâtre partagé depuis trois ans.

"Pour la première rencontre on avait un peu d’appréhension. En fait ils sont comme nous. Ils sont très gentils et très attachants", raconte Elisa. "Dès que l’on s’est approché d’eux, ils nous ont pris dans leurs bras comme si on se connaissait depuis toujours", rebondit Camille. "Ils nous faisaient des câlins", renchérit Marylène.

Les dix-huit collégiens d’Enghien, qui participent au projet, ont d’abord visité l’IME et partagé le quotidien des vingt-deux jeunes, âgés de 6 à 20 ans,  de l’Institut d’Andilly. "Ils travaillent dans des ateliers cuisine, espaces verts, conditionnement ou blanchisserie. Ils étaient contents de montrer aux collégiens ce qu’ils savaient faire, explique Sandra responsable d’insertion à l’IME d’Andilly. Ces ateliers sont importants pour eux. Ils leur permettent de faire des choix pour leur métier demain et de commencer à s’insérer dans des stages avant de vivre leur vie d’adultes". Et les collégiens ont été surpris  :  "J’ai partagé leur atelier blanchisserie. Ils étaient meilleurs que moi en repassage, je me suis dit que j’avais à apprendre d’eux", raconte Clothilde.

 Pour leur deuxième rencontre, les jeunes de l’IME sont venus partager les cours des collégiens. Les enseignants les ont accueillis dans leur classe. "On leur a appris  à souhaiter joyeux Noël en anglais", se souvient Elisa. D’autres adolescents ont partagé une expérience de chimie. Ils se sont ensuite tous retrouvés pour faire de l’escalade dans le gymnase. "Certains jeunes de l’IME ne sont pas bien à l’aise avec leur corps. Ils sont montés jusqu’à la moitié du mur et pour eux c’était un exploit. Ils se sont dépassés parce qu’ils se sont sentis portés par les collégiens qui assuraient leur sécurité avec toujours l’œil sur leur baudrier. La confiance leur était donnée. Nos jeunes étaient très fiers", raconte Malika de l’association Adapt.

Depuis les jeunes sont en répétitions de leur spectacle commun qui tourne autour du thème du cinéma. Il s’articulera avec des scènes de films célèbres (Intouchables, Les Bronzés, Le Titanic…) du mime et de la danse.