Le groupe Auvers Demain a publié une lettre ouverte aux responsables de l’UMP Val d’Oise, en vue des élections municipales de 2014. « Nous souhaitons vous dire que toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour travailler de concert au sein du groupe » précise la lettre du groupe d’opposition d’Auvers-sur-Oise.

 Auvers Demain veut attirer l’attention de l’UMP 95. Le groupe d’oppostion d’Auvers-sur-Oise a adressé une lettre ouverte aux responsables du parti dirigé localement par Axel Poniatowski, en vue des élections municipales de 2014. « Pour faire suite aux rumeurs de parachutage de personnalités extérieures à notre commune, nous souhaitons vous dire que toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour travailler de concert au sein du groupe. En effet toutes les énergies doivent converger dans une seule direction : le changement à Auvers » peut-on lire dans cette lettre.

« Une majorité que nous considérons usée par 25 ans de pouvoir »

Le groupe mené par Claire Houbert cherche ainsi à fédérer autour de lui. « Aujourd’hui, c’est Auvers Demain qui fédère les énergies. C’est la seule équipe, à ce jour, qui se soit donnée les moyens, par sa présence continue au Conseil municipal et une étude approfondie des dossiers, de remplacer une majorité que nous considérons usée par 25 ans de pouvoir. » Mais pour le moment, l’UMP 95 n’a apporté son soutien à aucun candidat d’Auvers-sur-Oise pour 2014.

L’heure est pourtant au rassemblement pour Auvers Demain. Le groupe se positionne clairement pour succéder au socialiste Jean-Pierre Béquet, maire de la commune depuis 25 ans. : « Il n’y a plus de place aujourd’hui à Auvers pour les divisions qui, depuis des années, brisent tout espoir d’alternance et offrent le champ libre à JP Béquet pour des réélections successives. Aujourd’hui, à 10 mois des municipales, nous entrons dans une dynamique de campagne. Le temps n’est plus à la découverte de nouveaux candidats sauf à prendre le risque de faire réélire le maire sortant pour un cinquième mandat. »