Ce dimanche 21 avril vers 22h, la police a interpellé deux jeunes, suspectés d’être liés à la présence de tags sur les murs de la sous-préfecture de Pontoise. Ils ont été placés en garde à vue.

Dimanche soir, alors qu’elle circule dans Pontoise, une patrouille de police aperçoit deux tags sur l’un des murs de la sous-préfecture, l’un de deux mètres par trois mètres et un autre d’un mètre par un mètre. En continuant leur route, rue de la coutellerie, ils découvrent 6 autres inscriptions auxquelles viendront s’ajouter 4 autres rue de Rouen. C’est près de ces derniers tags que les fonctionnaires aperçoivent un individu qui prend immédiatement la fuite vers un véhicule.

Les policiers contrôlent la voiture occupée par deux jeunes de 25 et 22 ans, originaires d’Elancourt et Chaumont-en-Vexin. L’un d’eux tente de s’essuyer les mains, recouvertes de peinture bleue. Dans le coffre, les agents retrouveront une dizaines de bombes de peinture. Les deux individus ont été placés en garde à vue.