Le marché du logement ancien continue de souffrir. Les volumes de vente sont toujours en recul entre décembre et février. En effet, 2700 logements anciens ont été vendus : c’est 22% de moins que la même période l’année passée. En revanche, les prix résistent toujours, avec une baisse d’ 1,5% en moyenne seulement.

Les mois passent et se ressemblent concernant le marché immobilier de l’ancien, dans le Val d’Oise et plus largement en Ile-de-France. Entre décembre 2012 et février 2013, 2700 logements anciens ont été vendus dans le département, soit 22% de moins en comparaison à la même période l’année dernière. C’est le marché des appartements anciens qui ralentit le plus, avec une baisse de 24% (1300 transactions) contre -20% pour les maisons anciennes (1300 ventes). Sur l’échelle de la région, la chute atteint 26% sur le logement ancien.

Les prix s’érodent doucement

Si les transactions s’effondrent de manière vertigineuse, les prix ne suivent pas cette tendance. Avec un mètre carré à 2810 euros en moyenne entre décembre et janvier dans les appartements anciens, la baisse atteint seulement 1,5% lorsque l’on compare à la même période l’année passée. Même constat dans les maisons anciennes : le prix moyen de vente atteint 276 700 euros, soit une baisse d’ 1,5% également.

Les Notaires d’Ile-de-France tirent donc un constat simple : « Le marché connaît depuis août 2012 un mouvement général d’érosion des prix qui ne s’accélère pas malgré la chute constatée sur les volumes de transaction. »