Une salle de prière israélite a été la cible de tirs d’armes à feu ce week-end à Garges-lès-Gonesse. Les policiers ont relevé trois impacts de balle sur la porte et un mur du bâtiment.

Acte antisémite ou gratuit ? Les enquêteurs de la police judiciaire tentent de comprendre la provenance des tirs qui ont touché une salle de prière rue Rubens à Garges-lès-Gonesse. Il est plus de 21h samedi quand un appel signale des impacts de balles sur un bâtiment. Sur place, les fonctionnaires en relèveront trois, dont un a perforé la porte d’entrée métallique. Des patrouilles sont immédiatement mises en place autour des lieux. Pour l’heure, la date des faits reste à déterminer, certains témoins évoquant des détonations possibles entendues le vendredi soir.