Alors que le bailleur AB Habitat a validé la vente de 632 logements HLM a Montigny-lès-Cormeilles, l’opposition municipale monte au créneau. Leader du groupe d’opposition et candidat aux municipales de 2014, Modeste Marques dénonce la prise de position tardive du maire contre la cession des logements.

L’annonce de la vente de plus de 600 logements gérés par AB Habitat à Montigny-lès-Cormeilles au bailleur privé Vilogia a fait réagir l’opposition municipale. Alors que la mairie organisait un conseil municipal extraordinaire le 23 mai dernier, pour voter contre la cession, l’opposition y voit une manœuvre politique. « L’exploitation politique et électorale d’un tel sujet est tout à fait scandaleuse », estime ainsi Modeste Marques, qui dénonce une « mascarade » du conseil municipal. Selon lui, la ville a réagi trop tard.

Les locataires s’étaient mobilisés pour protester contre le projet de vente des logements :