Alors que le contrôle d’identité d’une femme en niqab a tourné à l’affrontement entre passants et policiers mardi à Argenteuil, Philippe Doucet tente de calmer les esprits. Le député maire socialiste estime que la ville ne doit pas être « le théâtre d’une violence qui, de toute façon, pénalise tout le monde ».

 Suite au contrôle tendu d’une femme en niqab qui a viré à l’affrontement à Argenteuil, Philippe Doucet a tenu à calmer la situation. Evoquant des événements préoccupants, il explique vouloir « que toute la lumière soit faite sur cette affaire ». Et d’ajouter : « Je suis en contact régulier avec les autorités préfectorales. Le Procureur de la République est saisi. La Justice doit apporter les réponses à nos questions ».

En attendant, l’élu « appelle l’ensemble des commentateurs au calme ». « J’assure tous les Argenteuillais de toute ma vigilance afin que notre ville ne soit pas le théâtre d’une violence qui, de toute façon, pénalise tout le monde. Seuls l’ordre républicain et le respect des personnes sont garants du vivre ensemble », conclut-il.